Les fameux REER. Beaucoup de mythes et fausses conceptions les entourent. Aujourd’hui, nous discuterons des 4 mythes les plus récurrents dont nos clients nous ont fait part.

 Il n’est pas possible de retirer les REER avant la retraite

Faux. Il est possible de retirer ses REER à tout moment. Toutefois, ces sommes seront aussitôt imposables, ce qui vient annuler le bénéfice qu’on peut tirer d’un REER qui est de retarder l’imposition de ces sommes à un moment où le cotisant sera dans une tranche d’imposition inférieure. Des stratégies fiscales, dont traiteront les prochains articles, peuvent être appliquées lorsque l’on effectue le retrait des REER.

Les REER ne peuvent servir qu’au moment de la retraite

Faux. Les sommes contenues dans les REER peuvent aussi être utilisées pour l’achat d’une maison (RAP), pour financer des études supérieures à temps plein ou une formation à temps plein (REEP) ou pour acheter une entreprise.

Le régime d’accession à la propriété (RAP) permet à une personne n’ayant pas été propriétaire d’une maison depuis les 5 dernières années de soutirer jusqu’à concurrence de 25,000$ de ses REER pour l’achat d’une maison. Cependant, cette somme devra être remboursée au REER dans les 15 ans suivant la deuxième année du retrait.

Le régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) autorise une personne à retirer jusqu’à 20,000$ de ses REER sur une période maximale de 4 ans et pour une limite de 10,000$ par année pour financer ses études ou celles de son conjoint. Seules les études supérieures à temps plein et les formations à temps plein sont visées.

Le REER peut aussi être utilisé afin de financer une entreprise, soit en investissant ces sommes libres d’impôt dans l’achat d’une participation dans une société privée qui n’est pas contrôlée par une personne liée, soit de proches parents tels que des frères et sœurs, ou un conjoint.

 

Questrade

Questrade est une plateforme de courtage en ligne à frais minimes (très minimes). En effet, avec Questrade, il est possible d’ouvrir un compte CELI, REER, REEE ou placements non enregistrés pour aussi peu que 24.95$/3 mois.
De plus, pour une ouverture de compte, votre conseiller Acomptax pourra vous assister en vous conseillant le montant à cotiser.
Profitez de prix spéciaux en utilisant notre lien affilié en cliquant sur cette bannière.

Il est inutile de contribuer au REER puisque de l’impôt devra être payé lorsque les sommes y seront retirées.

Vrai et Faux. Le REER permet un report d’impôt immédiat en permettant que des sommes investies lorsque le contribuable se situe dans une tranche d’imposition supérieure soient imposées lorsqu’il se situera dans une tranche d’imposition inférieure, soit à la retraite pour la plupart des gens. De plus, le REER permet aux sommes déposées de croître libre d’impôt. En effet, le REER est avantageux puisque le contribuable peut profiter du rendement composé tout en échappant à l’effet de l’inflation sur le pouvoir d’achat, qui s’explique par le fait qu’un dollar aujourd’hui vaut plus qu’un dollar demain.

Le REER est la solution parfaite pour tous

Faux. L’avantage d’un REER est de permettre un report d’impôt à une année d’imposition où le contribuable se trouvera dans une tranche d’imposition inférieure pour que l’impôt payable soit ultimement moindre. Ainsi, il n’est pas avantageux pour un contribuable de déduire son REER s’il anticipe que son revenu sera à la hausse (jeune professionnel) ou que son revenu de retraite prévu sera trop grand, puisqu’il se trouvera alors dans une tranche d’imposition supérieure, ce qui fera en sorte que les retraits du REER seront plus sévèrement imposés.

Vous a-t-on dit des choses sur les REER dont vous n’êtes pas sûrs? Posez-nous la question.

Prenez rendez-vous en ligne