La loi de l’impôt contient plusieurs milliers de pages. De plus, au Québec, nous avons deux lois d’impôts; fédérale et provinciale. Il est donc bon de connaitre (ou se rappeler) les termes les plus utilisés dans vos déclarations d’impôts.

Crédit de TPS

Le crédit de TPS est un supplément versé aux particuliers et familles de revenu modeste. Le crédit de TPS est octroyé à toute personne résidante au Canada. Son calcul se fait selon une multitude de facteurs dont le revenu, la situation matrimoniale et le nombre d’enfants. Le crédit de TPS est versé tous les trois mois.

Conseil : Si vous êtes nouvellement établi au Canada, vous pouvez dès maintenant bénéficier de la TPS en remplissant le formulaire RC151. Ce geste peut vous rapporter jusqu’à 280$/personne.

Crédit de solidarité

En quelque sorte, le crédit de solidarité est l’équivalent provincial du crédit de TPS. Quelques facteurs supplémentaires déterminent le montant à recevoir tel le nombre de colocataires habitant avec vous et le type d’habitation. Ces informations sont présentes dans le relevé 31 fourni par votre propriétaire si vous êtes locataire.

Conseil : le relevé 31 est émis seulement si vous avez un bail au 31 Décembre. Si votre propriétaire refuse de vous émettre une copie ou n’est pas joignable, avisez Revenu Québec. Le relevé 31 peut vous permettre de recevoir jusqu’à 700$ supplémentaire par personne.

Crédit pour frais de scolarité

Consultez notre article sur les frais de scolarité –ici

Crédits d’impôt vs Déduction

Ces deux termes sont interchangés à tort dans bien des cas. Réglons la chose une fois pour toutes.

  • Déduction: La déduction est un montant qui réduira votre revenu imposable (et par conséquent votre facture fiscale). Si vous gagnez 50 000$ à titre d’exemple et que vous cotisez 5 000$ en REER (La déduction la plus connue), vous payez de l’impôt sur 45 000$ (50 000-5 000$)
  • Crédit d’impôt: Le crédit réduit directement votre facture d’impôt plutôt que réduire votre revenu, et ce d’un pourcentage pré-établi. 15% est le taux le plus commun. Si à titre d’exemple, votre facture fiscale est de 500$ en fin d’année et que vous avez pour 1000$ de frais de scolarité, vous n’en paierez que 350$ (500 – (1 000 x 15%)).

Avez-vous d’autres termes fiscaux qui vous sont flous? Laissez-nous savoir dans les commentaires.