En cette période où le REER bat son plein, chaque institution tentera de vous convaincre que le REER qu’elle vous propose est celui qu’il vous faut. Pas si vite. Avant de cotiser votre prochain dollar, il est bon de connaitre la différence entre le REER classique proposé par votre banque et celui proposé par un fond de travailleurs tel le Fonds FTQ ou le Fondaction.

Avantage fiscal

Dans votre déclaration d’impôts, le REER agit à titre de déduction. Autrement dit, votre cotisation servira à diminuer votre revenu imposable de l’année.  Les Fondaction ont un avantage supplémentaire, celui du crédit d’impôt. En effet, chaque cotisation à un REER de fond de travailleurs vous donnera un « bonus » dans vos impôts, 30% pour le Fonds FTQ et 35% pour le Fondaction.

Rendement

Outre l’aspect fiscal des REER, il est pertinent de jeter un coup d’oeil sur le rendement de votre REER. En théorie, vous avez la possibilité d’investir presque n’importe quel bien dans votre REER. En pratique, c’est un peu différent. En effet, votre institution investira pour vous dans des fonds composés de plusieurs produits financiers. Ces fonds sont choisis pour vous selon votre tolérance au risque et le rendement attendu peut varier grandement d’une année à l’autre.

Vos fonds de travailleurs, c’est une tout autre histoire. Avec les fonds de travailleurs, vous investissez uniquement dans les petites/moyennes entreprises québécoises, votre investissement est donc considéré risqué. C’est l’objectif même de ces fonds, stimuler l’économie québécoise. Historiquement, le Fonds FTQ a titre d’exemple affiche un rendement de 8.9% en 2018 et 4.5% sur 10 ans. Ce qu’on pourrait qualifier de performances exceptionnelles pour un fond de travailleurs.

Flexibilité

Évidemment, l’objectif premier d’un REER est l’épargne pour la retraite. Par contre, un peu de flexibilité est toujours bienvenue en cas de possibilité d’économie d’impôts. Malheureusement, les fonds de travailleurs offrent très peu de flexibilité. Toute cotisation y est gelée théoriquement jusqu’à vos 65 ans.

Cotisez sans mettre tous vos œufs dans le même panier

Si vous avez cotisé dans un fond de travailleurs en 2018, vous avez fait une excellente affaire. Cependant, les performances passées n’ont aucune garantie quant au futur. Le conseil ultime que nous pouvons donner est celui de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Allouez une partie de vos cotisations REER aux fonds de travailleurs et vous en serez agréablement surpris.

N’hésitez pas à contacter un de nos conseillers Acomptax pour vos impôts. Il pourra fournir plus de réponses sur vos REER.