Voici ce qui est important de retenir:

1.  Résident ou non?

Un PVTiste doit tout d’abord s’identifier comme résident ou non résident, attention on ne parle pas de résidence légale ni permanente, mais bien de résidence fiscale à des fins d’impôts! Comment le savoir? Généralement, un PVTiste avec un emploi stable et un bail de location d’une durée de quelques mois est considéré comme étant résident. Alors qu’un PVTiste travaillant pour plusieurs employeurs à courte durée et sans bail de location est généralement considéré comme non-résident. La durée de séjour au Canada est aussi prise en compte.

Pour éviter de longues recherches afin de déterminer le statut qui s’applique à votre situation, vous pouvez appeler l’Agence du Revenu du Canada (1-800-959-7383) et Revenu Québec (1 800 267-6299) pour vous éclairer à ce sujet.

2. Payer 2 impôts?

Une convention fiscale existe entre le Canada et la plupart des pays dans le monde pour éviter une double imposition. En effet, un résident canadien doit déclarer tous ses revenus gagnés partout dans le monde.

Donc, un habitant du Québec ayant gagné un revenu ailleurs qu’au Canada, doit le déclarer et spécifier le pays dans lequel ce revenu a été gagné afin de ne pas payer cet impôt une deuxième fois.

Il est aussi important de savoir que le Québec est la seule province canadienne à produire deux rapports d’impôts, un fédéral et un provincial et que pour les deux rapports, la date limite de production est le 30 avril.

3. Comment procéder?

Assurez-vous d’avoir en main votre relevé T4 et Relevé 1 (état de la rémunération payée), si vous avez travaillé pour plus d’un employeurs, chacun de ces employeurs est tenu de vous fournir un T4 et un Relevé 1. Ces feuillets peuvent être postés en tout temps de janvier à la fin Février.

Trois méthodes sont possibles pour la production de vos impôts.

La première méthode est la méthode à l’ancienne, sur papier. Vous pouvez vous procurer les documents auprès des agences de revenu du Canada et du Québec ou d’un comptoir postal de Poste Canada. Cette méthode n’est pas particulièrement privilégiée dû à la complexité des calculs et la longueur des formulaires à remplir, il est facile de se perdre.

La deuxième méthode est un logiciel d’impôts. Plusieurs logiciels existent, certains plus compliqués que d’autres et certains plus dispendieux que d’autres. Ils sont généralement faciles d’utilisation, mais ne permettent pas nécessairement de récupérer tous les crédits auxquels vous avez droit. Cette méthode est surtout suggérée à ceux qui ont de l’expérience et pour des déclarations très faciles.

La troisième méthode est d’aller consulter un préparateur d’impôts. Beaucoup de bureaux comptables sont ouverts, surtout pendant la période d’impôt, comment choisir le bon? En fouillant un peu sur Internet, on peut facilement trouver l’avis des précédents clients d’un comptable, visitez leurs Google+, Pages Jaunes ou même leurs pages Facebook.

4. Réclamer tout ce qui vous est dû.

Un certain nombre de crédits de base s’appliquent à une grande partie des PVTistes:

  • Transport en commun: Il est important de garder les reçus de transport en commun de l’année, ils octroient un crédit de 15% du total.
  • Frais médicaux: Si vous avez eu recours à des services médicaux (lunettes, dentiste, médicaments sous prescription, etc…), gardez les reçus. Si vous ne les avez pas gardés, vous pouvez appeler votre professionnel de la santé pour demander un relevé annuel.
  • Crédit fédéral de TPS: Vous avez le droit au crédit fédéral de TPS. Ce crédit est disponible à tout résident dont le revenu familial est faible ou modeste. Vous recevrez un paiement à tous les trois mois.
  • Crédit de solidarité: Un résident du Québec à revenu faible ou modeste reçoit habituellement à tous les mois un paiement de crédit de solidarité. Malheureusement, un PVTiste n’y a pas le droit lors des 18 premiers mois de sa résidence au Québec.

5. Envoyer la déclaration.

L’envoi électronique des déclarations d’impôts est une pratique courante, par contre, au Québec, elle est impossible pour une personne produisant ses rapports d’impôts pour la première fois. Il est donc important de se renseigner sur les formulaires à envoyer.

Il est important de garder toutes les preuves relatives à la déclaration pendant 6 ans. En effet, les deux agences de revenu se réservent le droit d’effectuer une vérification pendant cette période.

En espérant avoir éclairé certains à ce sujet. Nous restons ouverts à toute question et demande de spécification.

Acomptax

514-357-0133

info@acomptax.com