Planifiez-vous retourner ou vous êtes retourné aux études durant l’année? Si oui, cet article vous intéressera à coup sûr. En effet, il existe certains avantages fiscaux pour les étudiants à temps plein, et parmi ces avantages, nous retrouvons le REEP.

C’est un quoi un REEP?

Comme il est désormais bien connu, vous êtes imposés sur tout retrait sur vos REER. Cependant, si vous êtes étudiant à temps plein, il vous est possible de retirer 20.000$ de vos REER sans payer d’impôt, à raison de 10 000$ maximum annuellement. C’est le même principe que le RAP pour l’achat d’une première habitation. Ce retrait sans impôt est appelé un Régime d’Encouragement à l’Éducation Permanente, le REEP. Être votre retrait doit être remboursé sur un maximum 10 ans suivant la fin de vos études.

Si vous n’avez pas de REER déjà en place, pas de problème. Vous pouvez emprunter pour placer dans votre REER et le retirer dans le cadre du REEP pour rembourser votre prêt. Cette opération vous permet d’avoir une déduction de 20 000$ et le conjoint peut y participer aussi et obtient une déduction de 20 000$. Le prêt REEP peut vous donner un avantage fiscal pouvant aller jusqu’à 30 000$. Rien de mieux qu’un exemple pour prouver notre point.

Exemple de prêt REEP

Prenons le cas de Jean-François et Lucie, un couple avec deux enfants dont le revenu familial est de 70 000$ pour le conjoint et 30.000$ pour la conjointe. Le conjoint est décidé à faire un changement de carrière et retourner sur les bancs de l’école. Aucun des conjoints n’a de fonds dans son REER ni de liquidités pour y cotiser. Pas de problème, sous les recommandations d’une conseillère Acomptax, Jean-François contracte 20 000$ de prêt REEP et consacre 10 000$ à son REER et 10 000$ au REER de Lucie. Suite au retrait REEP, il rembourse le 20 000$, mais se retrouve avec une déduction de 20 000$ dans ses impôts qui lui permet de payer 7 423$ en moins d’impôt et de recevoir 1 940$ supplémentaires en montants pour enfants.

Le couple peut réaliser cette opération deux années consécutives et se retrouver avec un avantage fiscal total de 18 726$.

Optimisation du REEP

Évidemment, la situation de chaque personne est unique et nous ne pouvons établir une règle générale qui convient à tous. Cependant, certaines questions de base doivent être posées pour pousser l’optimisation au maximum. Ces questions incluent, mais ne se limitent pas à:

  • Avez-vous déjà des fonds dans un REER et un maximum REER convenable?
  • Est-il avantageux pour vous de sacrifier votre plafond REER pour un gain à court terme?
  • Votre situation financière actuelle vous permet-elle de ne pas contracter un prêt?
  • Recotiser votre retrait vous offre le double de la déduction (et le double des avantages fiscaux). Votre situation financière prévue à court/moyen terme vous permet-elle d’effectuer cette opération?
  • Quel est le meilleur moment de prendre la déduction dans votre déclaration d’impôt? Quel montant de la déduction reporter?
  • Le conjoint ayant un plus grand investissement pour le bien de la famille a-t-il connaissance de cause légale du partage de patrimoine spécifique à sa situation?
  • Que faire des montants reçus annuellement grâce à cette astuce? Réinvestir? Payer ses dettes?

Conclusion

L’astuce de base du prêt REEP est déjà intéressante. Dans le cas de Jean-François et Lucie, elle leur a permis de tirer un avantage fiscal de 18 726$. En poussant l’analyse plus loin et un peu de chance, le couple peut jusqu’à tripler son avantage fiscal en 2 ans. Pour ce faire, une analyse approfondie est nécessaire. Parlez-en à votre conseiller Acomptax.