La saison des impôts approche à grands pas et – si vous êtes le moindrement un peu désordonné – vous redoutez sans doute le moment fatidique où il vous faudra plonger le nez dans vos relevés annuels. Qu’à cela ne tienne, il n’est jamais trop tard pour changer ces habitudes. Voici cinq réflexes à développer pour que vos déclarations de revenus soient à l’avenir faciles et, surtout, optimales.

Conservez, de manière ordonnée, vos pièces justificatives

Trop souvent, au moment de produire sa déclaration de revenus, le contribuable se retrouve à devoir estimer ses frais déductibles (transport collectif, dons de bienfaisance, frais médicaux, etc.), car il n’a pas conservé les reçus s’y rattachant. Or, la loi est très claire à ce sujet : il est nécessaire de garder les preuves, car elles pourraient faire l’objet d’une vérification, et ce, jusqu’à six ans après l’année d’imposition à laquelle elles se rapportent. La première des habitudes à acquérir est donc de classer systématiquement tous vos reçus dans un dossier. Cela vous permettra par la même occasion de ne rien oublier et, surtout, de bénéficier des déductions maximales.

Outil recommandé par Acomptax : Evernote

Informez-vous et n’ayez pas peur de poser des questions

Prendre l’habitude d’archiver ses pièces justificatives est une excellence chose, mais encore faut-il savoir quelles dépenses méritent d’être archivées! Il existe de nombreuses déductions qui font diminuer votre revenu imposable et il est intéressant de les connaître. N’ayez pas peur de demander conseil à un expert; il saura vous aiguiller. En cas de doute, il est préférable de conserver plus de preuves que pas assez.

Ne cachez rien à l’impôt (ni à votre comptable)

Attention : n’oubliez pas que votre comptable, bien que spécialisé dans son domaine d’expertise, ne peut pas tout deviner. Il est de votre responsabilité de l’informer des changements qui ont lieu durant l’année (dans votre vie de couple par exemple), car ces informations peuvent avoir des répercussions importantes dans votre déclaration de revenus.

N’attendez jamais à minuit moins une

Les particuliers ont littéralement jusqu’à 23h59, le 30 avril, pour acheminer leur déclaration aux instances gouvernementales. Évidemment, il n’est pas recommandé d’attendre à la dernière minute; vous risquez d’oublier des éléments importants ou de réaliser trop tard que vous n’avez pas en main tous les documents nécessaires. Personne n’aime rembourser des impôts à la fin de l’année fiscale, mais payer des frais d’intérêt est sans doute pire.

Soyez futé : tirez profit des ressources qui sont à votre disposition

Il existe de nombreuses ressources pour vous aider à produire votre déclaration de revenus. On pense souvent qu’il est plus économique de se débrouiller seul avec ses impôts, mais cette procédure peut s’avérer un véritable casse-tête pour la personne qui ne s’y connaît pas et même devenir désavantageuse financièrement si certaines déductions sont oubliées. Pire encore : vous pourriez vous retrouver à devoir rembourser d’importantes sommes (et les intérêts s’y rattachant) si vous commettez une erreur.

Un comptable qualifié demeure votre meilleur passeport pour un rapport simple, fiable et optimal. Il vous aidera, par exemple, à définir quelle année est la plus avantageuse pour faire telle ou telle réclamation. Son expertise vous sera précieuse et, bien souvent, contre toute attente, économique.