Ah, les frais médicaux! Entre les contribuables qui ignorent qu’ils peuvent s’en servir pour obtenir des déductions d’impôt et ceux qui réclament des montants qui, en réalité, ne sont pas admissibles, ce n’est pas facile de trouver l’heure juste, direz-vous. En fait, si vous prenez connaissance des informations suivantes, vous y verrez déjà beaucoup plus clair.

Les critères de bases

Vos frais médicaux doivent avoir été payés au cours des douze mois de l’année visée par votre déclaration d’impôt et être appuyés d’un reçu. C’est la base. Ensuite, ces frais doivent avoir été payés par vous (ou votre conjoint) et POUR vous, votre conjoint ou une personne à charge. Aussi, vous ne pouvez pas réclamer des frais qui ont été remboursés ni qui ont déjà servi à obtenir un autre crédit d’impôt (ex. pour les soins médicaux non dispensés dans votre région). En général, vous pouvez demander les frais médicaux admissibles, même s’ils n’ont pas été payés au Canada.

Ce que vous pouvez habituellement réclamer

  • Votre cotisation à la RAMQ
  • Votre cotisation à un régime d’assurance privé + la part versée par votre employeur
  • Services dentaires payés à un praticien ou un centre hospitalier public (ou privé agréé)
  • Médicaments prescrits sous ordonnance et préparés par le pharmacien
  • Coûts des analyses de laboratoire et des examens radiologiques
  • Certains dispositifs et appareils pour soulager un problème de santé admissible
  • Traitements et soins spécifiques (ex. cure de désintoxication)
  • Rémunération versée à un préposé
  • Frais d’un séjour à temps plein dans une maison de santé
  • Services de plusieurs praticiens (ex. psychologue). Attention, plusieurs services sont acceptés au Québec, mais pas au fédéral. C’est le cas des services dispensés par les ostéopathes, les naturopathes et les thérapeutes conjugaux, pour ne nommer que ceux-là.

D’ailleurs, dans les frais fréquemment oubliés, outre les thérapeutes conjugaux et la cotisation à la RAMQ, soulignons également les coûts relatifs à l’achat de produits alimentaires sans gluten. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque (intolérance au gluten) ont en effet le droit de réclamer le coût différentiel des aliments sans gluten. Il faut par contre une lettre d’un médecin attestant la maladie, ainsi que toutes les pièces justificatives, accompagnées du calcul de la différence entre le produit sans gluten et le produit courant.

Les frais souvent inclus, mais NON ADMISSIBLES

  • Les services de massothérapie
  • Les chirurgies esthétiques (admissibles seulement à des fins médicales ou restauratrices)
  • Les frais de déplacement pour recevoir un soin médical, si la distance est inférieure à 40 km
  • Les médicaments sans prescription
  • Les frais d’inscription à un centre de conditionnement physique
  • L’achat d’aliments biologiques

Consultez la brochure de Revenu Québec et le site de l’Agence du Revenu du Canada pour avoir la liste détaillée de tous les frais médicaux admissibles et non admissibles. Cela vous permettra également de voir certains frais insoupçonnés qui peuvent être acceptés sous ordonnance (ex. l’achat d’une perruque).

Encore des questions?

N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez encore des doutes concernant la question des frais médicaux. En fait, ce n’est vraiment pas compliqué : conservez systématiquement toutes vos factures et remettez-les à un de nos préparateurs d’impôt. Il saura démêler pour vous ce qui est pertinent de ce qui ne l’est pas. De cette manière, vous obtiendrez toutes les déductions auxquelles vous avez droit, sans risquer de faire dans votre déclaration des erreurs qui pourraient revenir contre vous.

Vous voulez vous assurer de recevoir toutes vos déductions?