La majorité des employés ne peuvent pas déduire leurs dépenses d’emploi. Ainsi, même si vous déboursez des sommes importantes en essence et en frais de stationnement pour vous rendre au travail, règle générale, vous ne pouvez pas les réclamer. Est-ce que cela signifie que, si vous êtes salarié, vous n’avez droit à aucune déduction pour vos dépenses d’emploi? Pas forcément!

Des déductions, à certaines conditions

En fait, si votre contrat de travail précise que vous devez effectuer certaines dépenses dans le cadre de vos fonctions et que l’employeur ne vous indemnise pas pour celles-ci, vous êtes en droit de demander un remboursement. Si votre employeur vous dédommage pour une partie des frais, vous pouvez déduire la partie non remboursée.

Voici des exemples de frais déductibles, si admissibles :

  • TPS/TVQ que vous avez payées sur les dépenses concernées
  • Frais de véhicule à moteur (si vous exercez la totalité ou une partie de vos fonctions ailleurs qu’au lieu d’affaires de votre employeur ou à plusieurs endroits différents)
  • Frais de voyage (incluant 50% des frais de repas & boisson, le logement et les déplacements)
  • Frais de stationnement
  • Fournitures (matériel de bureau, frais de télécommunication…)

Encore une fois : ces dépenses sont admissibles seulement si elles n’ont pas été remboursées par l’employeur et que vous êtes tenus de les acquitter pour gagner votre revenu d’emploi. N’oubliez pas de tenir un registre de vos dépenses et de conserver toutes vos pièces justificatives, car elles pourraient vous être demandées jusqu’à six ans en arrière.

Votre employeur vous rembourse toutes vos dépenses?

Vous ne pouvez effectivement pas réclamer les frais énumérés plus haut, mais n’oubliez pas que l’Agence du revenu du Canada offre un crédit pour les laissez-passer mensuels et annuels de transport en commun. Ainsi, si vous utilisez les transports publics pour vous rendre au travail, cette dépense sera acceptée!

Vous pouvez aussi déclarer les frais de déménagement si vous vous rapprochez à moins de 40 kilomètres de votre lieu de travail… sauf si l’employeur paie déjà les frais de votre déménagement, bien sûr.

Employés à la commission

Les règles sont similaires pour les travailleurs à la commission : les dépenses doivent être intrinsèques aux revenus d’emploi et l’employeur ne doit pas les avoir remboursées. Or, si vous êtes rémunéré entièrement ou en partie par des commissions (ou par d’autres sommes déterminées en fonction des ventes effectuées ou des contrats négociés), vous avez le choix de réclamer vos dépenses à titre de salarié OU d’employé à la commission.

Vous pouvez déduire un plus grand nombre de dépenses en tant qu’employé à la commission qu’en tant qu’employé salarié. Toutefois, comme employé à la commission, la déduction que vous pouvez demander pour certaines dépenses est limitée au montant des commissions ou des autres sommes semblables que vous avez reçues dans l’année pour votre emploi. Vous pouvez consulter le document de Revenu Québec concernant les dépenses d’emploi pour plus de détail sur le sujet. Cela dit, la personne la mieux placée pour vous aider à faire le calcul demeure l’un de nos comptables. Contactez-le pour lui expliquer votre situation!

Aussi, les employés qui œuvrent dans le domaine du transport (camionneurs, chefs de train…), les personnes de métier salarié (coiffeur, cuisinier, plombier…), les travailleurs du secteur forestier et les musiciens salariés ont également droit de déduire certaines dépenses déterminées. Informez-vous auprès d’un de nos spécialistes si vous travaillez dans l’un des domaines mentionnés ci-dessus.

Un crédit d’emploi pour tous

Tous les employés au Canada ont droit au montant canadien pour emploi, pour compenser une partie de votre impôt sur le revenu. Celui-ci correspond à la plus petite somme entre :

  • 1 161 $;
  • le total de votre revenu d’emploi inscrit à la ligne 101 et la ligne 104 de votre déclaration.

Attention, les travailleurs autonomes n’ont pas droit à ce crédit, mais leurs dépenses d’emploi sont quant à elles pratiquement toutes déductibles.

Partagez l’article à tout votre entourage!