On a souvent l’impression que les travailleurs autonomes sont plus choyés que les salariés puisqu’ils ont la possibilité de déduire plusieurs dépenses dans leurs impôts. Cette perception n’est pas tout à fait exacte et beaucoup de salariés passent à côté de déductions très intéressantes qui se chiffrent souvent dans les milliers de dollars.

Bien que les règles soient plus strictes, le salarié peut déduire les dépenses qui lui ont permis d’effectuer son travail.

Le télétravail

Nous vivons à une époque bénie où internet existe et les moyens de communication facilitent plus que jamais le travail à distance. Ainsi, plusieurs employeurs exigent de leurs employés de tenir un bureau à l’extérieur des bureaux de l’employeur. Et certaines de ces dépenses sont déductibles :

  • Bureau à Domicile : Vous pouvez déduire une partie du loyer, électricité, chauffage… Pour ce faire, vous devez calculer la portion occupée pour fins d’affaires vs la superficie totale. Si à titre d’exemple, la chambre où se situe votre bureau est de 100 pc et que la totalité de votre maison est de 1 000 pc. Vous pouvez inclure 10% de vos dépenses dans votre déclaration d’impôts.
  • Téléphone, internet : Le fisc ne considère malheureusement pas ces dépenses comme étant admissibles si vous utilisez votre forfait résidentiel. Cependant, si vous utilisez votre téléphone cellulaire, vous pouvez déduire la portion utilisée pour affaires, incluant les données.
  • Ordinateur, téléphone et autre équipement : Aussi saugrenu soit-il, l’achat de tout matériel n’est pas admissible dans vos dépenses, cependant, la location l’est.

Utilisation de véhicule personnel pour le travail

Si le type d’emploi que vous effectuez exige que vous vous déplaciez entre divers endroits de façon régulière, vous pouvez déduire vos dépenses de véhicule. Les déductions pour frais de véhicule peuvent inclure : les frais de carburant, entretien (réparation, changement d’huile, pneus…), stationnement…

Si votre employeur ne vous a pas remboursé ces dépenses, vous n’avez aucune restriction quant au frais que vous pouvez déduire. Cependant, une restriction administrative existe, le livre de kilométrage.

Votre livre de kilométrage doit indiquer un carnet détaillé de vos déplacements et vos kilométrages pour affaires. Ne pas tenir un registre peut vous exposer au refus des dépenses que vous réclamez ainsi qu’une pénalité de 200$. Votre livre de kilométrage doit contenir les informations suivantes :

  1. Le kilométrage de début d’année (1er janvier)
  2. Le kilométrage de fin d’année (31 décembre)
  3. Un registre détaillé de chaque déplacement pour fins d’affaires, c.-à-d. adresse de départ, adresse d’arrivée, nombre de kilomètres, raison du déplacement.

Autres dépenses admissibles

Frais de déplacement : Si vous devez vous déplacer à l’extérieur de la municipalité où votre employeur opère, vous pouvez déduire certaines dépenses tels que les frais de transport (Avion, train…), frais de repas et d’hébergement (Hôtel, Airbnb, motel…) si votre absence se prolonge au-delà de 12 heures.

Fournitures : Tout type de fournitures qui vous sert directement à gagner un revenu d’emploi est déductible telle que la papeterie, timbres, stylos, cartouches d’encre…

Frais comptables ou juridiques : Si vous avez dû les engager pour recouvrer un salaire impayé.

TPS/TVQ: Si votre employeur est inscrit en TPS et TVQ, vous avez le droit de réclamer un remboursement sur les taxes payées sur vos dépenses. Assurez-vous que votre employeur inscrive ses numéros de taxes sur vos formulaires de dépenses d’emploi.

NON-ADMISSIBLE, les vêtements : Nous avons eu le besoin de préciser ce point, car c’est une question qui revient très souvent. Vos dépenses de vêtements ne sont pas admissibles.

Soyez proactifs…

Conseil 1 : Vous décrochez un emploi prochainement, assurez-vous de vérifier cette partie avec votre employeur. Vous êtes déjà à l’emploi, vous engagez des frais sur base régulière, mais aucune clause n’en parle dans votre contrat de travail ? Demandez à votre employeur d’y rajouter un avenant sur les dépenses d’emploi.

Conseil 2 : Si vous êtes résident du Québec et que votre employeur se trouve dans une autre province, vous pouvez vous contenter du formulaire de dépenses d’emploi fédéral qui est accepté aussi par le Québec.

Conseil 3: Au moment de recevoir votre T4. Assurez-vous que votre employeur vous remette aussi les formulaires de dépenses d’emploi bien remplis et signés.

Conseil 4 : Si vous êtes dans la situation où vous êtes salarié et avec des dépenses d’emploi, prenez rendez-vous sans plus tarder avec nous pour votre déclaration d’impôts.