Depuis l’entente survenue entre l’entreprise Uber et le gouvernement du Québec, nos comptables à Acomptax ont dû redresser un nombre conséquent de déclarations produites par nos clients. Nous avons donc senti l’urgence de clarifier certains points quant à quels revenus inclure, les obligations des chauffeurs et la responsabilité de Uber pour la TPS et TVQ ainsi que les dépenses qui sont presque toujours oubliées.

TPS TVQ

Bien que Uber ait la responsabilité de verser pour vous les taxes, la responsabilité de produire le rapport vous incombe et doit être complété avant le 30 avril de chaque année sous peine d’une pénalité de 15% du montant. Uber fournit dans son portail pour chauffeurs un sommaire détaillé des revenus ainsi que les divers montants payés aux divers ministères. 

Aucun montant de taxes ne peut être récupéré pour les dépenses. En effet, vous remarquerez que malgré qu’un 14.975% a été facturé aux clients, seulement 9.9% a été remis. L’autre 5% va dans vos poches.

Déclaration d’impôts

Au même titre qu’un chauffeur de taxi, le chauffeur Uber est considéré comme travailleur autonome. Il doit inscrire dans sa déclaration tous les revenus gagnés, avec deux petites attrappes.

  • Vous devez ajouter les taxes facturées aux clients mais non remis au gouvernement (Le 5% mentionné plus haut)
  • Inclure également les pourboires et les autres revenus comme ceux provenant d’une annulation de course. Attention cependant de ne pas inclure les frais remis aux divers gouvernements tels que les frais d’aéroports ni les autres frais pour lesquels vous avez été remboursés tels les péages.

Dépenses déductibles

Votre plus grande dépense sera naturellement votre véhicule, toute dépense compte et c’est ce qui fait la différence en fin d’année. Donc gardez toutes vos factures et reçus. En voici les plus souvent oubliés:

  • Entretien: Changement de pneus et d’huile. Lave glace, lavages intérieurs et extérieurs…
  • Téléphone: Assurez-vous de fournir à votre comptable les montants payés pour le téléphone et pour les données internet utilisées.
  • Intérêts: Si vous avez contracté un prêt pour l’achat de votre véhicule, n’oubliez pas les intérêts.

La plus grande attrape dans laquelle les comptables et chauffeurs tombent est celle de prendre en considération le kilométrage fourni par Uber seulement, ce qui constitue une erreur monumentale. En effet, rouler entre les courses est chose habituelle pour un chauffeur mais Uber n’indique pas ces kilomètres parcourus. Prenez surtout l’habitude de garde un carnet qui indique vos horaires et kilométrages à chaque journée de travail. Cela peut vous éviter des soucis avec Revenu Québec ou Canada… ou les deux.

Conclusion

Les revenus provenant d’Uber ne sont pas nécessairement plus complexes à déclarer. Cependant, votre déclaration comportera son lot de pièges qui pourraient vous faire perdre gros. 

Nos comptables ont développé une expertise pointue dans les dossiers des chauffeurs Uber et nous pouvons vous aider, prenez rendez-vous avec un de nos comptables.