En tant qu’entrepreneur, les dépenses sont multiples et les économies sont les bienvenus. Voici donc nos 5 astuces pour vous permettre de réduire votre facture d’impôts.

1- Compiler toutes vos dépenses

Sauf dans des cas exceptionnels, vous avez droit de déduire toutes les dépenses relatives à vos activités. Jetez un coup d’œil à notre liste dans notre article: « Les travailleurs autonomes: Quelles dépenses déclarer? ».

* Beaucoup d’entrepreneurs croient à tort que l’achat de vêtements peut entrer dans les dépenses d’entreprise… à moins que l’habit soit essentiel à l’accomplissement de votre travail, par exemple un comédien qui achète un costume pour sa pièce de théâtre, vous ne pouvez pas déduire ce genre de dépense, donc le complet à 300$ n’entre malheureusement pas dans les frais d’entreprise.

2- Stratégie MAPA

Si vous avez un bureau à domicile et que vous utilisez 15% de l’espace pour vos activités, vous pouvez déduire seulement 15% des dépenses reliés à votre domicile, dont les intérêts hypothécaires. Avec la stratégie MAPA (mise à part de l’argent) vous pouvez déduire 100% de cette dépense. Ce qui permet une économie pouvant se chiffrer dans les milliers de dollars par année pour la durée de votre prêt hypothécaire. Jetez un coup d’œil à cette vidéo qui explique parfaitement le fonctionnement de cette stratégie.

3- Investir ce que vous aurez à payer au gouvernement

Si vous êtes inscrit aux TPS/TVQ sur une base annuelle, il est fort conseillé de garder les 15 % chargés au client dans un compte distinct. Dépendamment de votre situation, il est possible de placer cette part d’argent dans les CELI ou autres placements (dans certains cas, le REER devient avantageux).

Cette façon de procéder vous permet d’accumuler des rendements avec de l’argent qui ne vous appartient pas techniquement, car il sera remis à Revenu Québec.

4- Crédits d’impôt

Selon l’industrie dans laquelle vous opérez, il est possible d’obtenir des crédits d’impôts. Si par exemple vous faites du développement expérimental, il est possible de faire une demande de crédits d’impôts sur le matériel ainsi que la main d’œuvre affectée sur chacun des projets.

Source d’information: http://www.revenuquebec.ca/fr/citoyen/travailleur_autonome/

5- Placements REER

Dans le cas d’un travailleur autonome, les REER peuvent avoir beaucoup de biens faits fiscaux (en plus de servir à planifier sa retraite). Il est en effet possible de planifier avant la date limite du 1er Mars une cotisation REER pour diverses situations :

  • Planification d’achat d’une propriété.
  • Baisse de revenu prévu
  • Maximisation de divers programmes gouvernementaux : prestations pour enfant, primes de travail…
  • Retour aux études prévu
  • Congé de maternité / paternité prévu

Conclusion

Plusieurs options s’offrent à vous pour réduire votre facture d’impôts, voir même, recevoir un retour d’impôts! Il s’agit de bien être informé et surtout conseillé. Parler de ces différentes astuces à votre comptable ou conseiller financier pour vous assurer que tout est en place pour un maximum d’économie.  

N’hésitez pas à nous contacter pour parler avec un de nos spécialistes des impôts pour travailleurs autonomes.